La poste

C’est en 1901 qu’est créé le corps des architectes des PTT qui mettra en place un code de construction.

Dans les villes de vastes « hôtels des Postes » verront le jour.

A la campagne, ces bâtiments de dimensions plus modestes, deviendront, au même titre que l'école et la mairie, un symbole de la République.

Le bureau de poste

Pendant longtemps, le bureau de poste ne sera pas toujours adapté à l'accueil du public et présentera une certaine rusticité. Jusqu'à la fin du XIXe siècle, l'immeuble abritant un bureau ne présente guère de spécificité architecturale.

C’est en 1901 qu’est créé le corps des architectes des PTT qui mettra en place un code de construction, dans les villes de vastes «hôtels des Postes» verront le jour. A la campagne, ces bâtiments de dimensions plus modestes, deviendront, au même titre que l'école et la mairie, un symbole de la République. En 1969, 38 pour cent des communes rurales ont un bureau de poste. Depuis, leur nombre a fortement diminué.

Le facteur

Privilège des citadins, la distribution du courrier à domicile ne concernait pas des millions de ruraux. Il faut attendre la grande réforme postale de 1829 pour que bourgs et villages reçoivent la visite du facteur, d’abord tous les deux jours puis quotidiennement. Ils sont 5000 en 1830, près de 23000 en 1910. Les tournées sont longues, certaines d'entre elles dépassaient 40 km.

Pas un jour de repos pour ces facteurs rémunérés au kilomètre et qui parcourent en moyenne 27 km par jour en 1877. C’est seulement en 1893 que les facteurs sont autorisés à prendre un jour de congé par mois.

Qu’il vente ou qu’il neige, été comme hiver, le facteur marche par tous les temps. L’utilisation de la bicyclette à la fin du XIXe siècle, puis de l’automobile dans les années cinquante, va soulager considérablement la tournée des facteurs.